Parlons de Gaelle-Hairoines et Hairspa Dakar

boutique-produits-capillaires-dakar

ARTICLE NON SPONSORISE

Coucou les filles. J’espère que vous allez bien. Toujours dans la rubrique « Parlons d’elles« , après Sarah-Mary Kay et Joséphine-Fabella, nous allons aujourd’hui parler de Gaelle ou Safy NT sur les réseaux sociaux. Hairoines ca vous dit quelque chose? Même pour celles qui n’y ont jamais pied et qui sont adeptes de produits capillaires, vous en avez probablement entendu parler. Hairspa ça ne vous dit rien ce « nouveau » salon? Plus si nouveau que ça d’ailleurs lol qui est venu se rajouter à d’autres salons qui prennent mieux soin de nos cheveux crépus. Mais attention ce n’est pas un salon que pour cheveux crépus, non non, elle vous le décrira mieux pour elle même, ils s’occupent bien de tout type de cheveu. Au delà d’un salon, comme elle le dit elle même c’est un centre de soins capillaires.

Je rappelle que la rubrique « Parlons d’elles » a pour objectif d’apprendre à découvrir ces « vendeuses nouvelle génération » au Sénégal et que nous côtoyons chaque jour, chez qui nous avons commandé des produits ou comptons peut-être le faire. Savoir à qui on a affaire ce n’est pas essentiel pour acheter un produit mais ça permet de mieux savoir où on donne son argent lol.

Hairoines et Hairspa : 2 noms accrocheurs, assez bien connus dans le milieu et au delà…

Pourquoi j’ai choisi spécialement Gaelle?

Parce que je la suis depuis longtemps. Comme je le disais dans l’article ici sur mon expérience à Hairspa, j’ai eu à la rencontrer seulement 2 ou 3 fois grand maximum et en mode « speed ». Autant dire qu’on ne se connait pas vraiment personnellement, mais beaucoup plus à travers les réseaux sociaux et je l’ai toujours trouvée disponible, dynamique et très ouverte.

Je l’ai connue en tant que bloggeuse il y a quelques années http://leshairoines.com/. J’y ai appris les premiers termes, ce que ça voulait dire « pré-poo, AS, bain d’huiles, soin protéiné…J’aimais bien le fait que ce soit une dakaroise qui en parle 🙂 A l’époque où j’étais défrisée, je la suivais beaucoup, et j’y ai même entrainée une de mes amies qui était réticente au début et qui a finalement changé d’avis. En plus du blog très sympa, j’avais une préférence pour les produits capillaires, elle pronait 4 marques dont Elasta QP, Aphogee, Jane’s Carter et Giovanni ici. Je trouvais ces produits si lointains mais quand j’ai su que je pouvais me les procurer à Dakar hmmm. Je me rappelle aller au Point E récupérer les produits avec son amie à l’époque. Bon après j’ai coupé mes cheveux lol mais bon c’est une autre histoire… 🙂

Puis il y a eu la boutique Les Hairoines. Perso j’ai bien aimé le concept, et j’aime beaucoup le fait qu’il n’y ait pas de produits « contreverse ». C’est bien beau de trouver Nuhanciam ou Shea moisture dans une boutique mais si à coté il y a des produits bourrés de pétrole ou dépigmentants ca pose un problème selon moi. Donc c’est vraiment tout un concept et elle y est restée fidèle. Rapport qualité/prix satisfaisant pour moi. C’est une boutique physique, il y a un site internet mais non encore vraiment actif http://www.leshairoines-boutique.com/. Et l’accueil avec les filles, top top. Bon j’avoue que j’y allais parfois juste pour voir les touffes des filles (OMG lol)

Puis le salon Hairspa. Et là je me suis dit Waouh là c’est le top!

Je n’ai pas les compétences nécessaires, mais j’appelle ça de l’entrepreunariat. Et bien gérée, Aucune remarque n’est restée dans le vide. Bien sur il y a toujours des clientes insatisfaites et d’autres satisfaites mais aucune plainte n’est restée sourde ou sans effet. 

Et c’est pour tout cela que j’ai voulu parler d’eHairspa-Dakar-soinsdebenelle ce jour. Une femme très dynamique, bien dans sa peau, et très jolie en plus qui est fidèle à son concept et qui en a fait quelque chose que je trouve admirable. Dans cette jungle de produits capillaires venus de partout aujourd’hui, de salons dits pour cheveux naturels qui font ce qu’ils veulent, faisons une halte avec Gaelle ce matin. 

Personnellement je suis très impressionnée du personnage, du parcours et du concept…

Elle a bien voulu répondre à quelques unes de mes questions :

 

1.  Comment t’appelles tu et quel est ton âge? Quelles sont tes réalisations à ce jour?

Je m’appelle Gaelle Ndiaye, j’ai 34 ans, je suis la fondatrice du salon de coiffure HairSpa et avant cela de la boutique Les Hairoines, spécialisée dans la vente de produits capillaires.
les-hairoines-dakar-soinsdebene

    2.  Peux tu décrire ta boutique? Fais tu de la livraison à domicile?

Je suis fière de dire que Les Hairoines a été la toute première boutique dédiée à la vente de produits capillaires de qualité en provenance essentiellement des USA. La boutique est ouverte depuis Juillet 2013, même si la vente de produits a démarré bien avant en 2011, à l’époque je faisais du dépôt-vente dans une boutique de la place qui s’appelait HairStore.

Pour l’instant la boutique est juste physique mais je dois avouer qu’on a un site internet de vente en ligne prêt depuis 7 mois, il reste juste à renseigner les produits, descriptifs et quantités !

 

     3.  Depuis combien de temps le salon a été ouvert? Rencontres tu des difficultés? Si oui lesquelles?

Le salon a ouvert ses portes le 17 juin 2015. Mon concept initialement était surtout de développer la notion de centre de soins capillaires, c’est-à-dire un espace où l’on chouchoute le cheveu avec soins adaptés et massages d’où le nom Hair Spa, le Spa du cheveu. Pas forcément focus sur la coiffure mais plus sur le soin. Le concept s’est naturellement élargi à la coiffure à la demande des clientes, et principalement des filles aux cheveux naturels qui font beaucoup de tresses, crochet braids et tissages au salon.

La principale difficulté rencontrée pour moi est la satisfaction client, plus compliquée à gérer que pour une boutique. Les clientes sont toutes différentes, ont chacune leur manie et leur façon de s’occuper de leurs cheveux, du coup il faut gérer les coups de gueule même si il y a beaucoup plus de coup de cœur, mais étant perfectionniste je suis très sensible aux remarques des clientes. ET ce qui est encore plus difficile c’est que je ne suis pas sur place pour superviser et « transmettre ma vision » aux coiffeuses.

 

    4.  Une des choses qui accroche les clientes en particulier c’est le nom de la boutique, je trouve le tien accrocheur, qu’est ce qui t’a inspiré à prendre ce nom? Ya t’il une signification particulière à cette appellation? En ce qui concerne le salon, pourquoi spécialement ce nom? D’où t’es venue l’inspiration?

J’ai mis un temps fou à l’époque à trouver le nom Hairoines pour la boutique ! lol. Hairoines pour moi c’est 2 choses : d’abord des filles accro à leurs cheveux un peu comme une drogue (comme l’héroïne, je sais c’est un peu violent lol), mais c’était aussi un clin d’œil aux femmes battantes et courageuses que nous sommes, des héros au féminin,

Quant au salon, le nom reflète parfaitement le concept qu’il y a derrière et que j’aimerais parfaire encore plus. Hair Spa est un nom que j’avais en tête depuis le début en 2011, car je m’étais toujours dit que c’est le nom que je donnerai à mon futur salon de coiffure si l’idée folle me venait un jour d’en ouvrir un !

    5.  On t’a connu d’abord en tant que bloggeuse. Qu’est ce qui t’a poussé à te lancer dans ces projets?

Au départ la boutique a surtout été un projet d’opportunité. J’ai en effet commencé par blogger et je n’avais pas forcément l’intention de me lancer dans l’entreprenariat car j’ai quand même un travail très prenant qui ne me destinait pas a priori à gérer plusieurs entreprises en parallèle. Mes premières commandes ont été faites à la demande de mes followers sur le blog qui se plaignaient de ne pas trouver sur place les produits dont je vantais les mérites en ligne. Ayant vécu aux USA et connaissant bien le marché, je me suis dit pourquoi ne pas importer? J’ai commencé par vendre à la maison puis une amie m’a proposé un partenariat pour vendre dans sa boutique qui se situait à l’époque aux Almadies. Et en 2013, je suis passée par hasard devant un local à louer au point E et j’ai sauté le pas. J’avais déjà à ce moment-là une bonne clientèle donc je n’ai pas eu peur de me lancer.

Le salon quant à lui est la suite logique car beaucoup de clientes se plaignaient du fait qu’elles ne trouvaient pas de bons salons à Dakar et elles m’ont encouragé à ouvrir.

Hairspa-salo-soinsdebene-dakar

    6.  Quelles sont tes principales passions dans la vie ?

Mes deux enfants ! Avec qui je passe la plupart de mon temps. A côté de cela, j’adore voyager et découvrir de nouveaux pays. J’ai eu la chance de vivre sur plusieurs continents et cela m’a donné le goût de la découverte !

Je suis également très cinéma et lecture, en bref je pense que ce qu’il faut retenir c’est que j’aime bien m’évader lol

 

   7.   Quel est ton orientation professionnelle dans la vie?

J’ai fait des études en Gestion, Finance et audit. Je travaille en tant que Directrice Finance au sein d’un cabinet d’audit et d’expertise comptable.

 

   8.  Il y a aujourd’hui une floraison de boutiques de cosmétiques, aussi bien dans la vie réelle que sur Facebook ou les autres réseaux sociaux. Il y en a autant qui ferment quelques temps après. Ya t’il un secret pour pouvoir durer dans ce milieu?

Je pense tout d’abord que j’ai eu de la chance d’arriver au bon moment : j’ai assisté à la naissance de toutes ces pages Facebook sur l’entretien du cheveu, à l’époque en 2010, je me rappelle il n’y avait en page francophone quasiment que la page Beauté Afro ! Il y avait une vraie demande au Sénégal et personne sur le marché sénégalais. Ensuite je pense que le fait de faire un tri dans les produits vendus rassure un peu les clients sur la qualité : pas de produits éclaircissants, pas de contrefaçons, pas de produits qui font l’objet de trop de polémique. Du coup les clientes se sentent en sécurité. Et pourtant je taquine toujours mon équipe en disant qu’on n’est pas supers bons en termes de marketing et communication !

 

   9.   Nous sommes aujourd’hui envahies par le marché du faux et cela touche aussi les cosmétiques, huiles et produits capillaires. Ya t’il une garantie pour tes clientes pour la qualité des produits que tu importes?

Mes produits viennent tous des USA. Pour certaines marques, je travaille directement avec le fabricant et pour d’autres je passe par des revendeurs agréés dont les noms et contacts m’ont été donnés par les marques elles-mêmes, c’est la meilleure façon de ne pas tomber dans le faux.

 

   10.   Beaucoup de salons rencontrent des difficultés liées au fait que bien souvent la propriétaire remplie de bonnes intentions n’est pas sur place et bien souvent, les coiffeuses ont de mauvaises habitudes difficiles à perdre et cela nuit à la réputation du salon. Rencontrez vous ce problème là? Si non comment faites vous? Si oui quelles solutions pourriez-vous proposer?

Oh que oui ! surtout au début où j’avais 2 coiffeuses assez réticentes, qui sont parties par la suite ! Mais je pense que l’équipe que j’ai actuellement est vraiment au top, les filles ne maitrisent pas tout c’est sur mais elles font beaucoup de progrès et à force d’avoir des clientes naturelles, elles se familiarisent avec le cheveu crépu. Et surtout j’ai une gérante au top, elle-même naturelle avec une très bonne connaissance du cheveu ! Nous essayons aussi d’être à l’écoute des remarques des clients que nous remontons systématiquement à l’équipe pour leur faire prendre conscience que TOUS leurs gestes sont observés et jugés.

 

    11.   Pour moi tu es une grande et bonne entrepreneure (je sais pas si ca s’écrit comme ça pour une femme lol) Eventuellement quels conseils donnerais tu à celles qui voudraient se lancer dans ces projets que ce soit l’ouverture d’une boutique réelle ou d’un salon qui essaie de s’occuper correctement des cheveux des clientes?

Merci du compliment ! Je pense que la clé pour réussir est d’abord de se bâtir une bonne réputation, quitte à ne pas se lancer tout de suite. Il y a une floraison de salons de coiffure à Dakar et je pense clairement que si le salon HairSpa fonctionne bien depuis le départ, c’est parce que la plupart des clientes connaissaient déjà le blog ou la boutique. Ensuite, il ne faut surtout pas avoir peur sinon on ne fait rien. Dans tout projet il y a un risque, alors il faut choisir entre prendre le risque ou ne rien faire donc il faut du courage.

 

    12.  Blog, puis boutique puis salon. Que peut on te souhaiter de plus? Et pour finir quels sont tes rêves pour ta boutique et ton salon (ton projet, tes aspirations futures)?

Dans mes rêves les plus fous, HairSpa serait une chaîne de salons de coiffure au Sénégal et pourquoi pas dans la sous-région. Mais avant tout, il faut vraiment améliorer le concept existant, afin de pouvoir le dupliquer facilement (je trouve vraiment cette dernière phrase très instructive).

 

Je te remercie Gaelle d’avoir bien voulu jouer au jeu. On ne peut mieux décrire le concept que celle qui l’a créé. On te souhaite Bonne chance pour la suite, que le concept puisse se parfaire notamment pour le salon. Pour les filles qui sont passées par la boutique ou le salon, vos partages d’expériences sont les bienvenus en commentaires. Bonne journée et bon weekend à tous

ARTICLE NON SPONSORISE

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>